Rechercher



Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Liens utiles

CNRS
Délégation Normandie

Accueil du site > PROGRAMMES DE RECHERCHE

MOSAIIC

PNG - 507.7 ko

La densification et l’étalement des villes augmentent la vulnérabilité des populations à des événements naturels (tsunamis, tremblement de terre, inondation) ou technologiques (industrie, nucléaire) extrêmes, qu’ils soient d’origines volontaires (terrorisme) ou involontaires (accident, processus climatique ou géophysique). Le projet MOSAIIC (coordonné par E. Daudé) explore une solution originale pour limiter l’exposition des populations à ces menaces, l’évacuation horizontale massive. Cette stratégie est peu planifiée en Europe (à l’exception des Pays-Bas, de l’Allemagne ou du Royaume-Uni en cas d’inondations), elle l’est davantage dans les pays soumis régulièrement à des risques environnementaux (Japon, Inde, États-Unis). En France, en dehors des plans communaux de sauvegarde (PCS) et des régions du sud fréquemment soumises aux aléas naturels, cette stratégie ne fait pas encore partie de l’arcenal des outils de gestion de crise.

On parle d’évacuation massive de population lorsque l’opération concerne plusieurs dizaines voire centaines de milliers de personnes et que ce volume dépasse les capacités d’accueil locales. Les risques liés au déplacement massif dans un environnement potentiellement perturbé sont élevés : refus de l’évacuation, accidents, expositions directe à la catastrophe, troubles à l’ordre public, paralysies des services de secours. Si en France une réflexion s’amorce dans le cadre des territoires à risque important d’inondation (TRI), celle-ci devrait se généraliser à tous les types de risques. Les grandes agglomérations devraient en effet se préparer à l’organisation d’évacuations d’ampleurs et de natures inédites, spécifiques à leurs contextes géographiques et à la nature et l’intensité de leurs aléas, afin de limiter au maximum les pertes humaines qui pourraient être dues à un manque de réflexion et d’organisation en amont.

Nous utilisons la modélisation et la simulation multi-agents pour explorer cette problématique. Les modèles à base d’agents sont particuliérment bien adaptés pour étudier comment des individus aux comportements hétérogènes, en interaction mutuelle et environnementale, peuvent influencer la dynamique globale de l’évacuation. Cette modélisation permet de se rapprocher d’un grand réalisme dans les comportements (capacité de déplacement, perception de l’environnement, objectifs) tout en les différenciant (automobilistes, piétons, transports en commun, sécurité civile). Elle permet également d’intégrer dans le modèle des données géographiques (cartes d’utilisation du sol, réseaux de transports) et des données « sociales » (nombre d’habitants, trafic routier) avec un très grand niveau de détails (âge, sexe, culture du risque). Ce type de modèles est par ailleurs très flexible - il est aisé de changer un comportement, un attribut spatial ou une proportion - et peut donc être utilisé comme un laboratoire artificiel pour tester de nombreuses hypothèses.

L’objectif du projet MOSAIIC est donc la réalisation d’un modèle de simulation multi-agent et spatialisés d’évacuation horizontale et massive de l’agglomération rouennaise. Il nous permettra de rechercher les tronçons ou carrefours qui peuvent ralentir l’évacuation et d’estimer le temps d’évacuation de tout ou partie de la population. Le projet MOSAIIC bénéficie du soutien de la Région Haute-Normandie via le Grand Réseau de Recherche (GRR) TERA « Territoire, Environnement, Risques, Agronomie » et le réseau MRT « Maîtrise des Risques Technologiques ».

Le site de MOSAIIC :

http://mag.hypotheses.org/mosaiic

Dernière publication sur MOSAIIC :

Czura G., Taillandier P., Tranouez P., Daudé É. (2015), MOSAIIC : City-level agent-based traffic simulation adapted to emergency situations, in H. Takayasu et al. (eds.), Proceedings of the International Conference on Social Modeling and Simulation, plus Econophysics Colloquium 2014, Springer Proceedings in Complexity, pp. 265-274, DOI 10.1007/978-3-319-20591-5_24.