Rechercher



Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Liens utiles

CNRS
Délégation Normandie

Accueil du site > AXES DE RECHERCHE

Acteurs et formes de la mobilité

Responsable : LECOQUIERRE Bruno

A. PRESENTATION DE L’AXE

A.1. Les personnes (membres de l’axe)

PNG - 33.8 ko

A.2 Les objectifs majeurs de l’axe (et sous axes)

L’axe 1 sur les acteurs et formes de la mobilité était issu d’une équipe, essentiellement constituée à l’époque de géographes, dont les recherches étaient organisées autour de la thématique des transports. L’arrivée de chercheurs en histoire et en sociologie a conduit à élargir le champ de recherche aux qustions des mobilités (et plus seulement des transports).

Trois sous-thèmes avaient été définis afin de couvrir au mieux ce champ des mobilités en tenant compte des nouveaux apports que permettait l’élargissement disciplinaire :

-  le transport, thématique d’origine de cet axe, constituait assez naturellement l’un des sous-axes avec comme thèmes de recherche principaux : l’intermodalité, les corridors de transport, le passage portuaire, l’organisation et les métiers du transport et notamment des ports, les effets territoriaux des infrastructures de transport.

-  la mobilité était entendue dans cet axe de manière large en s’appliquant tant aux aspects spatiaux qu’aux dimensions sociales et culturelles. Cette dimension des mobilités avait pris finalement la forme principale des identités attachées aux mobilités avec une pluralité de thèmes tels que les faits migratoires, la transmission orale, les processus et territoires de l’exclusion, les identités maritimes et portuaires, les mobilités étudiantes liées aux questions de formation, les identités collectives et les identités urbaines.

-  Un troisième sous-thème sur le voyage permettait d’introduire une réflexion, alors tout juste initiée avec quelques publications, sur les différentes facettes du voyage et sur le tourisme. Les thèmes qui étaient envisagés portaient sur les acteurs, les représentations et l’imaginaire, l’exotisme, les récits de voyage, les échanges interculturels, l’innovation issue de la technologie.

A.3. Rappel de l’organisation des sous-thèmes dans le projet 2010-2015

PNG - 69.8 ko

B. LE BILAN SCIENTIFIQUE

Les publications scientifiques ont été nombreuses depuis 2010 et, surtout, elles ont montré un élargissement des thèmes et objets abordés par les chercheurs qui relevaient de cet axe sur les acteurs et les formes de la mobilité.

B.1. Sur la thématique des transports

Les recherches se sont notamment organisées autour du projet DEVPORT qui a fédéré un certain nombre de chercheurs autour d’un ambitieux programme organisé sur plusieurs années. Ce programme, piloté par Laurent Lévêque, regroupe des chercheurs appartenant à différents laboratoires et universités (Paris, Compiègne, Orléans, Rouen, Le Havre et Caen) et s’est structuré autour de deux axes : l’adaptation des acteurs de l’économie maritime aux aléas de la mondialisation et l’analyse de différents modèles d’organisation portuaire dans une perspective de comparaison avec les ports de l’Axe Seine. Il a notamment donné lieu à la publication en 2013 de l’ouvrage « Le passage portuaire. Approches interdisciplinaires des flux de marchandises transitant par les ports » et à l’organisation d’un important colloque international au Havre les 12 et 13 juin 2014 sur le thème : « Ports, transport maritime et développement régional. L’adaptation des acteurs maritimes et portuaires aux aléas de la mondialisation ». Sur des thèmes proches, le GIS TRANSMAR (Transports maritimes, ports et prolongements terrestres), en cours de constitution, a pour objectif de travailler sur la compétitivité du complexe portuaire normand et de structurer un réseau de chercheurs experts dans la logistique portuaire (O. Joly).

La réflexion sur les effets structurants des infrastructures de transport s’est développée avec la participation de plusieurs chercheurs du CIRTAI (Bruno Lecoquierre, Laurent Lévêque, Benjamin Steck, Pierre Thorez) à la publication d’un numéro spécial de la revue Belgéo sur le thème « Villes et grands équipements de transport : compétition, tensions, recompositions ». Dans cette thématique sur les effets structurants des infrastructures de transport s’inscrivent aussi les travaux de Benjamin Steck sur les conséquences de l’ouverture à la circulation de la route goudronnée entre Nouakchott et Nouadhibou en Mauritanie, publiés dans l’ouvrage collectif « Le littoral mauritanien à l’aube du XXIe siècle » (2011) et qui ont donné lieu à un encadrement de thèse.

Dans ce sous-thème sur les transports, les recherches de Thierry Saint-Gérand sur les risques routiers ont donné lieu à six publications importantes entre 2010 et 2013, à la direction de plusieurs thèses et HDR et à une ANR (« Critère » : complexité des risques territoriaux, expertise et recherche). Cette ANR, commencée en 2011, s’intéresse aux risques dans les politiques d’aménagement socio-économique sous l’angle des systèmes complexes. Les travaux historiques de John Barzman, Jean-Pierre Castelain et Eric Wauters ont porté sur les métiers portuaires et l’évolution des représentations de l’escale portuaire ainsi que sur les grandes réformes portuaires au Havre (J. Barzman).

B.2. Le thème des identités

Le thème des identités a donné lieu à une importante activité scientifique multiforme portant par exemple sur les reconfigurations ethniques à Mayotte (Myriam Hachimi-Alaoui), l’exil (Fanny Jedlicki), les travailleurs migrants (Marc Bernardot), les nombreux travaux sur la franc-maçonnerie et la traite négrière d’Eric Saunier. L’analyse historique de différents métiers (infirmières, policiers) ont été notamment à l’origine de l’importante activité éditoriale de Christian Chevandier. Celui-ci a aussi organisé une série de séminaires puis dirigé un ouvrage collectif pluridisciplinaire sur l’épistémologie des sciences sociales (publié aux PURH en 2014) auquel ont participé de nombreux chercheurs de l’UMR (John Barzman, Madeleine Brocard, Clarisse Didelon, Béatrice Galinon-Mélénec, Bruno Lecoquierre, Nadia Lepastourel, Eric Saunier, Benjamin Steck, Pierre Thorez). Sur ce thème des identités, Patricia Sajous a organisé entre 2011 et 2013 une série de séminaires sur le thème « processus de construction de l’identité » qui a donné lieu à la publication d’un numéro spécial des Cahiers de sociologie économique et culturelle (53-54, 2012) auquel ont participé Mihaela Axente, Christian Chevandier, Albert Gueissaz, Bruno Lecoquierre, Patricia Sajous et Daniel Reguer.

Les travaux d’Emmanuelle Annoot et Thierry Dezalay sur l’emploi et la formation professionnelle s’inscrivent aussi dans cette thématique large des identités en lien avec les mobilités.

B.3. Sur le thème du voyage et du tourisme

L’activité de recherche s’est principalement organisée autour de trois axes principaux : une série de séminaires organisés entre 2011 et 2013 par Bruno Lecoquierre et Eric Wauters sur « Pratiques du voyage dans un monde qui change », plusieurs thèses et la structuration d’une activité de recherche émergente autour du thème de la croisière maritime (Bruno Lecoquierre, Philippe Vidal). Les participants aux séminaires sur les pratiques du voyage ont été nombreux, chercheurs de l’UMR (Michel Bussi, Pierre-Henri Emengard, Bruno Lecoquierre, Michel Lesourd, Danièle Sansy, Benjamin Steck, Eric Wauters) ou doctorants (Bénédicte Auvray, Mihaela Axente, Florent Coléou, Sandrine Gilles). Des chercheurs extérieurs à l’UMR IDEES ont aussi participé à ces séminaires. Un ouvrage collectif, dirigé par Bruno Lecoquierre et Eric Wauters, est sorti en 2015 sous le titre : Métamorphoses du voyage et de l’exotisme (PURH). Plusieurs thèses portant sur le tourisme ont été dirigées – et soutenues – dans l’UMR (Bénédicte Auvray sur l’enclavement touristique dans les îles tropicales ; Mihaela Axente sur la construction territoriale et le projet touristique dans l’Estuaire de la Seine ; Gwennaëlle Furlanetto sur l’essor contemporain de la croisière maritime dans les villes portuaires de la rangée nord-européenne, université du Havre, Sandrine Gilles sur le tourisme solidaire au Burkina Faso). Enfin, Bruno Lecoquierre a publié plusieurs articles ou chapitres d’ouvrage sur le tourisme saharien (2011, 2013, 2014). Le thème du voyage et du tourisme qui avait été introduit de manière innovante dans l’axe 1 en 2010 a permis de structurer un nouvel objet de recherche dans l’UMR, peu présent auparavant, et qui est apparu comme une thématique porteuse auprès des doctorants et à même d’organiser des liens entre les chercheurs de l’UMR et ceux d’autres structures proches travaillant aussi sur des thèmes voisins (CETAPS à Rouen par exemple).

B.4. Production et qualité scientifique (les publications, les colloques etc)

Au-delà du nombre très important de publications, dont beaucoup dans des revues référencées, la production scientifique des chercheurs relevant de l’axe 1 s’est caractérisée par cinq publications d’ouvrages relevant de la thématique des migrants pour l’un (M. Bernardot) et de l’histoire des métiers pour les autres (C. Chevandier) :

-  BERNARDOT Marc, Captures, Éd. Du Croquant, 2012, 189 pages.
-  CHEVANDIER Christian, 2011, Infirmières parisiennes (1900-1950). Emergence d’une profession, Paris, Publications de la Sorbonne, 316 p.
-  CHEVANDIER Christian, 2012, Policiers dans la ville. Une histoire des gardiens de la paix, Paris, Gallimard, 1004 p.
-  CHEVANDIER Christian, 2013, La libération de Paris. Les acteurs, les combats, les débats, Paris, Hatier, 125 p.
-  CHEVANDIER Christian, 2014, Eté 44. L’insurrection des policiers parisiens, Paris, Vendémiaire, 480 p.

La principale caractéristique de l’activité scientifique des chercheurs de l’axe 1 se trouve cependant dans le nombre particulièrement important de directions d’ouvrages qui est le signe d’une capacité de ces chercheurs à avoir un rôle moteur dans l’organisation et la valorisation de la recherche. Ces directions d’ouvrage sont le fait de plusieurs historiens (John Barzman, Christian Chevandier, Eric Saunier, Eric Wauters) et géographes (Bruno Lecoquierre, Laurent Lévêque, Patricia Sajous) et plusieurs de ces ouvrages sont pluridisciplinaires : Travailler ensemble ? Des disciplines aux sciences sociales (sous la direction de Christian Chevandier, 2014) ; Processus de construction des identités (sous la direction de Patricia Sajous, 2012), Métamorphoses du voyage et de l’exotisme (sous la direction de Bruno Lecoquierre et Eric Wauters, 2015). Cette pluridisciplinarité s’étend parfois au-delà des disciplines représentées au sein de l’UMR IDEES comme l’ouvrage Le littoral mauritanien à l’aube du XXIe siècle – Peuplement, gouvernance de la nature, dynamiques sociales et culturelles, codirigé par un géographe (Bruno Lecoquierre) et un anthropologue (Sébastien Boulay) et publié chez Karthala en 2011.

L’activité d’organisation de colloques a été aussi conséquente avec l’organisation de plusieurs grands colloques nationaux et internationaux, notamment une série de quatre colloques sur le thème de l’esclavage (organisés par Eric Saunier) :

-  Figures d’esclaves : présences, paroles, représentations (E. Saunier), mai 2010, université du Havre
-  De Saint Domingue à Haïti (Eric Saunier), mai 2011, université du Havre
-  La traite des noirs à Nantes et au Havre ; approches comparées (E. Saunier), mai 2012, université du Havre
-  Ecrire sur l’esclavage (E. Saunier), novembre 2013, université du Havre
-  Le passage portuaire (L. Lévêque, A. Serry et O. Joly), DEVPORT, juin 2014, université du Havre
-  Bombardements 44 : Le Havre, Normandie, France, Europe (J. Barzman), 3-5 septembre 2014, université du Havre.
-  Incertitude des mobilités ? Mobilités sans incertitude ? (B. Lecoquierre, P. Vidal et B. Steck), commissions de géographie de la société de l’information et de géographie des transports du Comité national français de géographie, 10-12 septembre 2014, université du Havre

B.5. La formation à la recherche (les thèses soutenues)

20 thèses relevant des thèmes de l’axe 1 ont été soutenues entre 2010 et 2015. Les thématiques principales explorées dans ces thèses ont été :

-  L’organisation de la circulation automobile (M. Hani, 2010 ; F. Mahmoud, 2010 ; H. Menia, 2010),
-  Les ports et le transport maritime (A. Diouf, 2011 ; A. Bosser, 2013 ; N. Cochard, 2013 ; K. Crochemore, 2014 ; M. Lihoussou, 2014),
-  Le développement des territoires en lien avec les questions de mobilité (K. Seneh, 2012 ; A. Dicko, 2013 ; I. Saker, 2013 ; C. Béranger, 2013 ; K. L. Dang, 2014) ;
-  Les identités et les questions sociales (H. Chabannes, 2013 ; C. Roccati, 2014 ; C. Margain, 2015),
-  Le tourisme (B. Auvray, 2012 ; M. Axente, 2012 ; G. Furlanetto, 2014).

Ces thèses ont été dirigées par des historiens (J. Barzman, C. Chevandier, E. Wauters) et des géographes (B. Lecoquierre, T. Saint-Gérand, B. Steck, P. Thorez).

C. LES ENJEUX PRIVILEGIES

C.1 Les liens avec le CNRS

Parmi les faits marquants liés à l’évolution de l’axe Acteurs de la mobilité, on notera le rôle actif de nombre de chercheurs de l’axe 1 dans le GIS Histoire maritime devenu en 2015 GIS Histoire et Sciences de la mer, pluridisciplinaire et conventionné CNRS. Il s’agit de toute évidence d’un élément très favorable en vue de la consolidation des liens avec le CNRS.

C.2. La transdisciplinarité

L’ouvrage dirigé par Christian Chevandier, à la suite d’une série de séminaires, sur le thème Travailler ensemble ? Des disciplines aux sciences sociales (PURH, 2014) est par essence le résultat d’un projet transdisciplinaire. Il s’agissait, dans les séminaires, de demander à des duos d’auteurs de disciplines différentes de traiter un thème épistémologique dans le champ des sciences humaines.

La série de séminaires sur le thème « processus de construction de l’identité » qui a donné lieu à la publication d’un numéro spécial des Cahiers de sociologie économique et culturelle (53-54, 2012) sous la direction de Patricia Sajous est aussi pleinement un projet transdisciplinaire, de même que l’ouvrage codirigé par Bruno Lecoquierre et Eric Wauters sur Métamorphoses du voyage et de l’exotisme (PURH, 2015) et celui qui a été dirigé en 2014 par Eric Saunier avec des spécialistes des civilisations de Paris-Cité (Marie-Jeanne Rossignol et Claire Parfait) : Ecrire sur l’esclavage, Revue du Philanthrope. Histoire et mémoires de la traite des noirs, de l’esclavage et de leurs abolitions en Normandie (PURH).

C.3. La transversalité avec les autres axes

Elle s’inscrit en particulier entre l’Axe 1 et l’axe 4 (innovation et développement) à travers le colloque : Incertitude des mobilités ? Mobilités sans incertitude ? (B. Lecoquierre, P. Vidal et B. Steck), organisé par les commissions « géographie de la société de l’information » et « géographie des transports » du Comité National Français de Géographie, 10-12 septembre 2014, université du Havre. Les travaux d’IDEES-Caen sur la sécurité routière s’inscrivent également pleinement dans l’axe.

C.4. Publications majeures

  1. AUVRAY, B., 2012, « L’enclave touristique : déclinaison exotique de la communauté fermée ? », Urbia : les cahiers du développement urbain durable, n°14, juin 2012, p. 85-100
  2. BARZMAN J., « Conflits et négociations au Havre avant et après les grandes réformes portuaires », L’Espace Politique [En ligne], 16 | 2012-1.
  3. BARZMAN J., CASTELAIN J.-P., WAUTERS E. (dir.), 2014, L’escale portuaire entre mythes et réalités, de l’Antiquité au XXIe, PURH.
  4. BARZMAN J., LENHOF J.-L., 2014, « Travail et travailleurs maritimes XVIIIe-XXe siècle : du métier aux représentations », Revue d’histoire maritime, n° 18, 2014/1.
  5. CHEVANDIER C., 2011, Infirmières parisiennes (1900-1950). Emergence d’une profession, Paris, Publications de la Sorbonne, 316 p.
  6. CHEVANDIER C., 2012, Policiers dans la ville. Une histoire des gardiens de la paix, Paris, Gallimard, 1004 p.
  7. CHEVANDIER C. (dir.), 2014, Travailler ensemble ? Des disciplines aux sciences sociales, Mont-Saint-Aignan, Presses universitaires de Rouen et du Havre, 248 p.
  8. CROCHEMORE K., Révolutions postcoloniales du continent africain et contexte de guerre froide : enjeux et conflits pour la fédération syndicale internationale des transports (1950-1971), Revue Dissidences n°5, Printemps 2013.
  9. CROCHEMORE K., BARZMAN J., Conditions de travail en mer et pavillons de complaisance : l’action de la Fédération internationale des ouvriers du Transport de 1948 à 1974, Revue d’Histoire maritime n°18, 2014
  10. ELETA-DE FILIPPIS R., « La mise en oeuvre du droit au logement opposable : une observation de terrain ». Revue de droit sanitaire et social (RDSS), N.5, 2012
  11. HACHIMI ALAOUI M., « Intégration et lien de citoyenneté. Le cas du Contrat d’Accueil et d’Intégration » dans Serge Paugam (sous la dir.), L’intégration inégale, Paris, PUF, 2014.
  12. HACHIMI ALAOUI M. « L’intégration sous condition : valeurs non négociables et égalité des sexes », Revue Femmes et droit/Canadian Journal of Women and the Law, vol. 24, n°1, pp. 114-134, 2012.
  13. HACHIMI-ALAOUI M., 2013, « Reconfigurations ethniques à Mayotte, frontière avancée de l’Europe dans l’Océan Indien » avec Elise Lermercier et Elise Palomares, Hommes et migrations, n° 1304.
  14. JEDLICKI F., 2010, « Le bagage des enfants de l’exil. De la transmission de la mémoire dans les familles de réfugiés chiliens », in Piero-D. Galloro (dir.), L’exil des sud-américains en Europe francophone, Presses Universitaires de Nancy, 2010, p. 77-102.
  15. JEDLICKI F. (avec Pilar González-Bernaldo), 2012, « Tramitar y transmitir un pasaporte comunitario. Reconstrucciones de la memoria genealógica familiar », Estudios Migratorios Latinoamericanos, A. 26, n°72, enero-junio 2012, p.33-50.
  16. JEDLICKI F., 2014, « Venceremos, Pinocho y las empanadas… Grandir en exil à l’ombre du retour », Hommes & Migrations, n° 1305, janv-fév-mars 2014, p. 33-39.
  17. JOLY O. et alii, 2013, ’Ports and the local embedding of commodity chains”, Papers in Regional Science, Manuscript ID PIRS-FA-2012-0816.R1, 30 p.
  18. LECOQUIERRE B., LEVEQUE L., STECK B., 2010, « Infrastructures de transport et recompositions urbaines et territoriales dans l’estuaire de la Seine », Belgeo 2010.1-2, pp.135-146
  19. LECOQUIERRE B., 2010, « L’usage du voyage en géographie », Géographie et cultures, 75-Automne 2010, p. 139-157.
  20. LECOQUIERRE B., 2015, « Le pèlerinage en Terre Sainte », Métamorphoses du voyage et de l’exotisme (B. Lecoquierre, E. Wauters dir.), PURH.
  21. MUS M., STECK B., 2012, « L’Afrique, terre d’oralité : Eldorado pour le téléphone mobile ? », Mappemonde, n°104.
  22. SAJOUS P., 2014, « Mobilité résidentielle des télétravailleurs dans le département du Gers : une nouvelle façon d’habiter entre ville et campagne ? », Sud-Ouest Européen n°37.
  23. SERRY, A., 2011, « Dynamiques du transport maritime en Baltique orientale ». In : Territoires en mouvement, n°10, pp. 36-48.
  24. SAINT-GERAND T. 2010, « Vers une nouvelle ergonomie de l’information des risques », Mappemonde, 2010.
  25. SAINT-GERAND T., FLEURY D. et al, 2010, “Inégalité sociale et Risque Routier. L’apport d’une approche territorialisée », Dossier thématique des Cahiers Scientifique du Transport sur : « Economie de la sécurité routière : définition, connaissance et enjeux ». N°57/2010 – p.45-62.
  26. SAINT-GERAND T. et alii, 2012, « La dimension socio-économique du risque routier dans une approche territoriale ». Economica, coll. Méthodes et Approches, p. 76-98.
  27. STECK, B., 2012, “West Africa facing the lack of traffic lanes A study case : the Nouakchott-Nouadhibou road (Mauritania)”, EchoGéo, numéro 20 | 2012 : avril 2012/juin 2012
  28. STECK B., 2013, « Editorial Transport et développement des territoires », Géotransports, n°1-2, 275 p., pp.5-14
  29. SAJOUS, P. (direction) – « Processus de construction des identités » ; Bulletin des Cahiers de sociologie économique et culturelle, N°53-54 – Juin – Décembre 2012.
  30. SAUNIER É. (dir.), 2013, Histoire et mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions en Normandie, PURH, 183 p.
  31. SAUNIER É., 2013, « Lire pour résister, lire pour instruire : la revue de presse de Toussaint Bonvoisin », Annales historiques de la Révolution française n° 373, Société des études robespierristes, Paris : Armand Colin, p. 123-144.
  32. SAUNIER É. et alii (dir.), 2013, « Vivre la révolution », Annales historiques de la Révolution française n° 373 Société des études robespierristes, Paris : Armand Colin, 248 p.  

BILAN AXE 1 : Synthèse graphique

JPEG - 394.4 ko